Perspectives 2015

 

Activités

 

  • Rappels des buts poursuivis :                        
1/ Concevoir et proposer un projet de réforme de la Politique nationale du Tourisme.

2/ Promouvoir auprès des responsables politiques, économiques et médiatiques, l’importance de l’Economie touristique et le potentiel de développement des filières de cette industrie.

Notre Objectif : « Pour une France, première puissance touristique du monde. »

Qu’implique cette formule ?

  1. Se mettre en capacité de multiplier le nombre de visiteurs et d’augmenter substantiellement nos recettes.
  2. Mieux exporter nos savoir-faire dans ce domaine ainsi que de nos équipements dédiés.
  3. Viser l’excellence en matière de formations et l’exemplarité en termes de Gouvernance centrale et l’organisation territoriale.

 

  • Enseignements tirés de ces 18 derniers mois :

1/ Au plan de notre fonctionnement

  • Au-delà des contraintes liées aux difficultés de disponibilité de chacun d’entre nous, deux constats doivent être soulignés :

1/ Il reste, toujours, difficile de convaincre du bienfondé de notre conception du « TOUT TOURISME » :(multiplicité des types de touristes, selon la définition de l’Organisation mondiale du Tourisme)

 

2/ Impact du tourisme sur quasiment tous les autres secteurs d’activité et sur la plupart de nos territoires : de ce fait nécessité absolue d’intégrer sa gouvernance dans un cadre interministériel, du fait de son caractère pluriel sectoriel et transversal.

Notre développement est freinée par l’insuffisance de moyens financiers qui seraient nécessaires pour nous permettre de professionnaliser notre communication et d’organiser, dans de bonnes conditions, des évènements de portée nationale.

De tels moyens ne pourrons se concevoir qu’en nouant des partenariats avec des entreprises privées………Encore faudra-t-il les intéresser aux actions que nous menons et à la communication que nous voulons en faire.

Il s’agit là d’un problème essentiel auquel nous devrons nous consacrer en 2015.

 

L’organisation de nos travaux sous forme de réunions d’Ateliers thématiques s’est révélée lourde et trop contraignante. Aussi nous proposons de nous en tenir à une réunion mensuelle permanente, ouverte et fixée selon un calendrier préétabli.

Son ordre du jour sera fonction des informations et faits nouveaux qui interviendrons à la suite d’auditions qui seront organisés sur chacun nos 8 thèmes fondamentaux qui auront été mis en exergue par l’actualité.

 

 

2/ Au plan politique :

  • La prise en charge, à part entière, de la promotion de notre tourisme par le Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, était inattendue.
  • Les premières mesures qu’il a prises, constituent une réelle avancée.
  • On a pu, ainsi, constater à quel point un ministre de poids, situé à un haut niveau gouvernemental pouvait faire bouger les lignes, lever des freins et impulser une nouvelle dynamique (visa des chinois, mobilisation des Ambassades…)

 

  • Cependant la gouvernance du tourisme se trouve, aujourd’hui, dissociée entre, d’une part, la promotion dont la politique se situe ministère des Affaires Etrangères au Quai d’Orsay, et d’autre part, tout ce qui concerne la production (les territoires, les entreprises, les destinations.. ect ) qui demeure sous l’autorité du Ministère de l’Economie, des Finances, et du Numérique à Bercy.

 

  • Une telle dyarchie n’est ni logique ni souhaitable, elle pose problème en ce qui concerne la cohérence de l’action et plus particulièrement des arbitrages à effectuer pour lier ‘le produit et le marché !!!

Cette situation nous amène à plaider, à nouveau, pour la création, à termes, mais dès que possible, d’une Délégation interministérielle au Tourisme » placée sous l’égide du Premier ministre et animée par son Ministre délégué au Tourisme.

 

 

  • Ces différents constats devront guider nos orientations et nos actions en 2015.

 

 

Le site internet étant mis en ligne, chacun de nous aura la possibilité de communiquer en interne et en externe. Echanger nos avis, diffuser des informations, réagir à ‘actualité. La question se posera de l’animation de ce site (assiduité, pertinence…)

 

Une campagne de communication médias devra être conçue et mise en œuvre par plusieurs d’entre nous, ces publications devront porter la marque « Avenir-France-Tourisme ».

 

Dès que nous disposerons des moyens financiers nécessaires, il sera souhaitable d’organiser des débats ouverts sous forme de « Rendez-vous » ou de dîners ou petits déjeuners thématiques.

 

  • Perspectives budgétaires :

 

En début d’année, un budget prévisionnel sera établi. Il intègrera les recettes issues des adhésions pour 2015 qui seront appelées dès le premier trimestre ainsi que les dons.

Nous proposons de modifier les montants des cotisations selon les différentes catégories d’adhérents.

 

 

         Personnes physique : ………………………..30 euros

Personnes morales :

–                                                   Moins de 10 salariés : ………..75 euros

–                                                   Plus de 10 salariés :…………..150 euros

Collectivités :

–                                                   Moins de 500 habitants : ….500 euros

–                                                   Plus de 500 Habitants : … 1 000 euros

 

Il sera, enfin, de la plus haute importance de rechercher des financements privés à activer par le biais de conventions partenariales Cette démarche devra faire l’objet d’une stratégie de campagne prospective à structurer au cours du premier trimestre.

Il sera proposé des conventions de partenariats

 

  • Modifications à apporter au Conseil d’administration.