L’association

photosReu16avril

NOS OBJECTIFS : « Pour une France première puissance touristique du monde ».

L’association « Avenir France Tourisme » a pour objet d’élaborer et promouvoir un projet de réforme de la politique nationale du tourisme, en concertation avec des personnes physiques et morales concernées par le tourisme aux échelons national et territorial.

Elle se fixe pour mission de :

  • Rassembler et échanger avec des politiques, institutionnels, entrepreneurs, associatifs, universitaires, experts et citoyens s’intéressant à l’avenir de notre industrie touristique française
  • Proposer un projet de réforme des politiques publiques du tourisme.

La démarche de notre association est originale et innovante: nous voulons convaincre du bien fondé de notre vision d’un tourisme intégré, pluridisciplinaire, multisectoriel, intéressant la plupart des territoires et créateur d’un grand nombre d’emplois dans des domaines très divers considérés trop souvent comme lui étant étranger.

Une telle réforme pourrait permettre :

  • Une croissance de 2 points de PIB dans les deux à trois ans.
  • La création de très nombreux emplois diversifiés.
  • L’enrichissement de la plupart de nos territoires.
  • Une forte valorisation de l’image de la France à l’étranger.

NOS MEMBRES

Les membres d’Avenir France Tourisme sont des élus nationaux et territoriaux, des institutionnels, entrepreneurs, associatifs, universitaires, experts et citoyens s’intéressant à l’avenir de l’industrie touristique.

LE BUREAU

Député du Var
Maire Honoraire de Saint-Tropez

 

Député de la Gironde
Maire d’Arcachon

 

Président du conseil général de Haute-Loire
Vice-Président de VVF villages

 

Sénateur de la Somme
Ancien président du Conservatoire du littoral
Conseiller général de la Somme

 

Ingénieur Conseil, Collaborateur Parlementaire
Intervenant Universitaire & Grandes Ecoles

 

Directeur général de « Voyages et Stratégie »
Professeur associé à l’université de Paris Est Marne-la-Vallée
Administrateur de « Tour Event »

 

Président de « La Financière sports et loisirs

 

Président d’Interface Tourisme

 

Les statuts

Déposés en Préfecture le 19 juillet 2013

Publiés au JO le 27 juillet 2013

Article 1er – Dénomination
Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour dénomination: « Avenir France Tourisme ».

Article 2 – Objet
L’association « Avenir France Tourisme » a pour objet de contribuer à l’élaboration et la promotion d’un projet de nouvelle politique nationale de l’industrie touristique, en collaboration avec les personnes physiques et  morales et tous organismes concernés par le tourisme à l’échelon national, régional, départemental, intercommunal et communal.

 L’association se fixe pour mission de:
– rassembler politiques, institutionnels, entrepreneurs, associations, universitaires, experts et citoyens s’intéressant à l’avenir de l’industrie touristique française,
– proposer un projet de réforme des politiques publiques du tourisme.

Article 3 – Siège social
Le siège social de l’association est fixé au 103, rue de Grenelle Paris(75 007) ; il pourra être transféré par simple décision du Conseil d’Administration, la ratification par la première Assemblée Générale suivante étant nécessaire.

Article 4 – Durée
La durée de l’association est illimitée.

Article 5 – Composition
A- Adhésion :
L’association regroupe différents partenaires, personnes physiques ou morales, concernés directement ou indirectement par les problématiques liées à l’industrie du tourisme en France.

B- Membres :
L’association se compose :
• des membres d’honneur, qui acquièrent cette qualité sur décision du Conseil d’Administration et après confirmation par l’assemblée générale.
• des membres actifs, personnes physiques ou morales, qui participent au fonctionnement de l’association et à la réalisation de son objet.
• des membres bienfaiteurs.

Article 6 – Cotisations
Leurs montants sont fixés par le conseil d’administration sur proposition du bureau.

Article 7- Radiation
La qualité de membre se perd par :
a) la démission ;
b) le décès ;
c) la radiation prononcée par le Conseil d’Administration pour motifs graves, l’intéressé ayant été invité préalablement, par lettre recommandée, à se présenter devant lui pour fournir des explications ;
d) le non-paiement de la cotisation après deux rappels demeurés impayés.

Article 8- Conseil d’Administration
L’Association est administrée par un Conseil de huit membres au minimum:
– élus pour 3 ans par l’Assemblée Générale Ordinaire au scrutin majoritaire.
En cas de vacances, le Conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif à la plus proche assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’expiration du mandat des membres remplacés.
Le Conseil d’Administration se réunit au moins une fois par trimestre, sur convocation du Président ou à la demande de 2/3 de ses membres. Les décisions sont prises à la majorité de ses voix. En cas d’égalité des voix, la voix du président est prépondérante.
Tout membre du Conseil d’Administration qui, sans excuse, n’aura pas assisté à trois réunions consécutives sera considéré comme démissionnaire.

Article 9 – le Bureau
Le Bureau est élu pour 3 ans. Il se compose de cinq membres au minimum :
-un Président
-deux Vice-Présidents
-un secrétaire
-un trésorier.

Article 10 – Assemblée Générale ordinaire
L’Assemblée Générale comprend tous les membres de l’Association. Son bureau est celui du Conseil d’Administration. Elle se réunit au moins une fois l’an sur convocation du Président. Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’Association reçoivent une convocation comprenant l’ordre du jour de l’Assemblée.
L’Assemblée ne peut délibérer valablement que si le quart au moins de ses membres sont présents, chaque membre présent ne disposant que d’un pouvoir au plus. Si le quorum n’est pas atteint, une seconde Assemblée Générale est convoquée dans les quinze jours suivants avec le même ordre du jour. Elle siège de plein droit sans condition de quorum.
Elle approuve le rapport moral du Président, le compte rendu d’activité du secrétaire et les comptes de l’exercice clos. Elle étudie les questions et projets régulièrement inscrits à son ordre du jour.
Toute proposition d’un membre pourra être soumise à l’Assemblée Générale. Elle devra être adressée au Bureau au moins huit jours avant la date fixée pour l’Assemblée Générale.
Il sera tenu procès-verbal des décisions de l’Assemblée Générale qui sera transmis à ses membres.

Article 11 – Assemblée Générale extraordinaire
Si besoin est, ou sur la demande de la moitié plus un de ses membres, le Président peut convoquer une Assemblée Générale extraordinaire, suivant les modalités prévues par l’Article 10.

Article 12 – Commissions spécialisées
Le Conseil d’Administration peut créer des commissions spécialisées ayant pour vocation l’étude de domaines spécifiques.
Le Conseil d’Administration désigne un Rapporteur pour chaque commission. Ce dernier dirige les travaux et convoque les membres en tant que de besoin.
Les études et propositions que sont amenées à produire les commissions sont soumises au Conseil d’Administration.
Une même personne ne peut être Rapporteur que d’une seule commission.

Article 14 – Ressources
Les dépenses sont ordonnancées par le/la Trésorier(e), le/la Président(e) ou toute autre personne déléguée à cet effet par le Bureau.
Les ressources de l’Association comprennent notamment :
– Les cotisations des membres
– Les subventions de l’Etat
– Les subventions des Départements, des Régions et des Collectivités Locales
– Les dons

Article 15 – Règlement intérieur
Un règlement intérieur peut être établi par le Conseil d’Administration sur proposition du Bureau. Il est approuvé lors de la réunion de l’Assemblée Générale la plus proche.
Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’Association.
Il s’impose à tous les membres.

Article 16 – Modification des statuts, dissolution :
Les statuts ne peuvent être modifiés qu’en Assemblée générale extraordinaire sur proposition du/de la Président(e), après avis du Conseil d’Administration.
Dans tous les cas, les modifications de statuts ne peuvent être approuvées qu’à la majorité des deux tiers des membres présents au cours d’une Assemblée générale extraordinaire réunie spécialement à cet effet selon les modalités prévues aux articles 10 et 11 des présents statuts.
L’Assemblée Générale extraordinaire appelée à se prononcer sur la dissolution de l’association, convoquée spécialement à cet effet, doit comprendre au moins la moitié plus un des membres présents ou représentés.
En cas de dissolution, l’Assemblée générale désigne un ou plusieurs commissaires chargés de la liquidation des biens. L’actif sera dévolu, conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 aout 1901 a une association poursuivant un but identique.

Article 17- Formalités et dispositions constitutives
L’Assemblée constitutive nomme un Bureau provisoire jusqu’à la tenue de la première Assemblée Générale Ordinaire qui désignera le premier Conseil d’Administration.
Les membres du Bureau provisoire sont chargés de remplir toutes les formalités de déclaration et de publication prescrites par la législation en vigueur.
Tous pouvoirs leurs sont donnés à l’effet d’effectuer ces formalités.

Fait à Paris, le 2 juillet 2013.

L'Assemblée Générale 2015

L'Assemblée Générale 2013/2014

La première Assemblée Générale d’Avenir France Tourisme s’est tenue le 16 décembre 2014 à 11h à Paris

En savoir +

  • Convaincus des retombés bénéfiques du tourisme aux plans humain, socioéconomique et territorial ainsi que de son interdépendance avec de nombreux autres secteurs d’activités.
  • Fondés sur un ensemble de faits établis constatant la perte progressive de compétitivité de la France au regard de la croissance de cette industrie dans le monde et en Europe.
  • Appréhendant le vocable « tourisme » dans son acception la plus large, conformément à la définition qu’en donne l’Organisation Mondiale du Tourisme : « ne sont pas touristes que les vacanciers ».
  • Considérant qu’il revient, tout d’abord, à l’Etat et aux pouvoirs publics d’impulser des politiques nationales propres à créer un environnement favorable au développement des entreprises et à un aménagement adapté des territoires.

         AVENIR FRANCE TOURISME se fixe comme mission première une profonde réforme des politiques publiques du tourisme.